D’où vient la couleur du vin ?

Avec une palette de couleurs impressionnante, le vin mise certainement sur le premier coup d’œil pour vous séduire. Mais qu’est-ce qui fait que le vin est rouge foncé ou au contraire blanc pâle ?

La couleur du vin : d’où vient-elle ?

Les vins n’auraient pas cette richesse aromatique si les viticulteurs se contentaient d’un seul type de raisin pour fabriquer leur breuvage. La couleur du vin est avant tout une question de cépages. Ces différents types de plants de vigne comportent des caractéristiques aromatiques mais aussi des différences de pigments colorants et d’intensité.

La pulpe du raisin, blanche ou rouge, va bien sûr influencer la couleur du vin mais la peau du raisin joue un rôle primordial. Lorsqu’elles sont rouges ou noires, elles vont colorer le jus par simple contact avec lui, pouvant aller du très clair au très foncé.

Plusieurs paramètres entrent donc en ligne de compte concernant la couleur du vin. Voici une liste non exhaustive :

  • Le cépage: c’est-à-dire la variété de raisin. La peau du pinot noir ou du grenache par exemple, possède un pouvoir moins colorant que celle de la syrah ou du cabernet-sauvignon. Il en découle des différences d’intensité à la vue du vin dans le verre.
  • Le climat: qu’il s’agisse de la couleur d’un blanc ou d’un rouge, un climat frais apportera plus de clarté qu’un climat chaud. Mais d’autres paramètres entrent en compte dans l’environnement d’une vigne : l’orientation par rapport au soleil, l’altitude, le millésime, un éventuel microclimat, etc.
  • La vinification: plus l’extraction est forte, plus la couleur sera intense. Les techniques de pigeage ou de remontage permettent d’extraire davantage de matière et par conséquent, davantage de couleur.
  • L’élevage: une faible intensité chromatique est souvent synonyme d’embouteillage rapide, sans passage préalable par une cuve ou des barriques. Un élevage dans ces contenants apportera au contraire des couleurs plus riches au vin, car les anthocyanes (pigments naturels des fruits) vont subir des modifications : un blanc pâle acquerra des tons plus brillants, voire dorés. N’oublions pas le vieillissement en cave, tout simplement : laissez vieillir un vin rouge à la robe pourpre/violacée, il évoluera vers des tons cerise, grenat, voire tuile ou marron.
  • La qualité: tout simplement, des vins « industriels » produits avec de forts rendements, risquent de perdre leurs pigments (et donc leur couleur) au bout d’à peine deux à quatre ans. Par contre, un vin qualitatif élaboré avec soin pour résister au temps, pourra conserver son intensité chromatique une dizaine d’années ou plus… et vous pourrez même la voir évoluer !

Le cas des rosés

On pourrait naïvement supposer que l’on obtient la couleur e vin rosé en mélangeant un vin blanc et un vin rouge, mais on procède en fait de deux manières pour élaborer ce type de vin.

Pour les rosés très clairs, on presse directement les grains et on récupère rapidement le jus qui ce sera juste légèrement teinté au contact de la peau des raisins noirs.

Pour des couleurs plus intenses, on laisse le jus macérer au contact de la peau plus longtemps. Lorsque l’on a atteint la couleur désirée, on prélève une partie ou la totalité de la cuve que l’on travaillera ensuite comme un vin blanc, une fois séparé des peaux. C’est ce que l’on appelle un rosé de saignée.

la-couleur-du-vin-blog-des-bons-plans-de-lili-1

Pourquoi parle-t-on de la robe d’un vin ?

Il suffit d’observer un vin avant de le déguster pour se rendre compte de la diversité de ses couleurs. Bien sûr, il y a le rouge, le blanc et le rosé, mais on parle aussi d’un rouge violacé, rubis, grenat, acajou ou bien de blanc vert, paille, citron ou or.

Trois éléments définissent la robe d’un vin (son aspect visuel) :

    • sa teinte : rubis, grenat, tuilé, gris, cerise, or pâle, bronze, …
    • son intensité : pâle, profonde, sombre…
    • sa limpidité : translucide ou voilée, …

Nos derniers articles

Nos derniers partenaires

mthesthetique-institut-centre-beaute-sombreffe-brabant-wallon-namur-logo
bemybox-boites-coffrets-cadeaux-specialites-belges-logo
pitsyontheroad-reportages-video-entreprises-commerces-logo

Nous suivre

Nous contacter

Liliane COUSIN

Lili –  lili@lbpl.be – +32 495 94 44 73

Pierre-Olivier TULKENS

Pierrot – pierrot@lbpl.be  – +32 497 66 94 25

Géraldine Decelle (chargée de communication)

Gégé –geraldine@lbpl.be – +32 479 84 78 02

C’est l’ensemble de ces trois éléments qui caractérisent la robe. Comme les traits d’un visage, la couleur du vin évolue au fil des ans. Les jeunes vins rouges sont parfois teintés de nuances violacées alors qu’en vieillissant, la robe gagnera des reflets brun-acajou.

L’évolution visuelle des blancs, non protégés par l’intensité de leur couleur se fait plus rapidement. On notera que leur couleur s’intensifie en vieillissant, car plus facilement sujets à l’oxydation.

Déguster un vin c’est aussi l’observer. Il n’y a pas de secret, pour découvrir les différences de couleurs, il suffit d’ouvrir l’œil et de comparer !

Les Bons plans de Lili ont la chance de travailler avec 3 fabuleux partenaires dans le domaine viticole :

Le Vin du mois un système d’abonnement vin qui vous fait découvrir chaque mois des nouveaux vins de petits producteurs de toute l’Europe. La sélection est faite par Eric Boschman sur les proposition d’ Alexis Van Lede qui chine des découvertes au cours de nombreux voyages œnologiques. Avec les vins, vous recevez des fiches de dégustations vous présentant le vin, le vigneron et le vignoble, mais également le carnet du vin du mois qui reprend pleins d’infos sur le monde du vin.

Vins-Privés : passionnée, l’équipe de Vins-Privés sillonne la France toute l’année. Pascal, Vincent et Benoit vont à la rencontre des viticulteurs et recherchent ces vins qui vous feront passer des moments inoubliables. L’étroite collaboration de Vins-Privés avec les Domaines vous garantit le meilleur prix, le « prix propriété ». Au-delà des meilleurs prix, vous bénéficiez également d’un programme de fidélité et d’autres avantages supplémentaires.

Le Domaine Viticole du Chenoy : premier producteur de vins rouges en Belgique, le Domaine du Chenoy est un vignoble de 10 Ha dont la spécificité réside essentiellement dans la plantation de nouvelles variétés plus résistantes aux maladies, mieux adaptées au climat belge et produisant de surcroît des vins de très belle qualité. Le but est de produire des vins “vrais”, c’est à dire des vins qui reflètent le plus fidèlement possible les caractéristiques de notre terroir belge.